Le métro c'est quand même un lieu extraordinaire :

... On peut s'y faire piquer son portable, on subit les chants et complaintes de personnes que l'on n'a pas envie d'entendre après une dure journée de travail (oui je sais ce n'est ni gentil ni politiquement correct de dire cela ... Mais avoir une sono qui braille dans mes oreilles hyperacousiques ça me gonfle ...), on sent son voisin qui ne connaît pas les vertus de la douche matinale, ou qui a pris de ail au p'ti dej, ....

Mais .... Car il y a un joli mais ( comme le mois !).

Mais on peut crocheter si, comme moi, on habite en tête de station ... Ou si on sait se précipiter et jouer des coudes pour sauter sur une place assise (avec le crochet en avant comme pour défoncer une porte avec un bélier ça aide !!!)

Moi qui pensais avoir de la chance de bosser à 8 minutes à pieds de chez moi, je ne connaissais pas ce bonheur !

Donc ma production de trucs inutiles en crochet augmente rapidement ... Un, deux, trois Xième col, des mitaines en alpaga pour un mois de juin, un pull qui gratte et se lave à la main pour un bébé... je m en donne à cœur joie !
J'assume mon apparence de mémé ... Et de toute façon je regarde davantage où je pique que le sourire de mon voisin !
Souvent de petites grands mères m'abordent et discutent tricot/crochet.... C'est très sympa !

Voilà .... Delhi le retour !!!

Bisous

Et pour commencer : mitaines crochetées avec mon alpaga Drops écru teint au Kool Aid cet automne.
Modèle bidouillage maison .... Et comme je crochète plus serré dans le métro, une est plus grande que l'autre .... C'est malin hein !!!! Mais portées ça ne se voit pas !