De temps en temps je porte un sari ... Au départ je pensais que c'était compliqué puis je me suis dit que si 600 millions d Indiennes y arrivaient (100 fois la population de la France) aucune raison pour que ce soit super difficile 

Il y a plein de vidéo sur you tube qui sont très bien faites pour aider à draper le sari.

On trouve de très beaux saris à côté de la Gare du Nord à Paris.... (A Delhi aussi... D'où mon armoire qui déborde.... chut !!!!!).

Alors Go !

Article trouvé sur ce site : http://worldwildlook.wordpress.com/2010/05/14/inde-le-style-bollywood/....

Bien mieux expliqué que si c'était moi... Alors je vous fais un copié-collé :

On ne peut pas penser à l’inde sans penser à ces magnifiques saris et leurs couleurs chatoyantes. Les indiennes sont définitivement des modèles de coquetterie et de raffinement pour tout ce qui concerne l’habillement, la coiffure et les bijoux. Cette tenue traditionnelle, fortement mise en avant dans les films bollywoodiens et agrémenté de nombreux bijoux mérite d’être explorée un peu plus en profondeur.

Un peu d’histoire… Le sari a un passé très lointain, et a comme extraordinaire caractéristique d’avoir survécu au fil du temps (il paraît qu’il date de 100 avant JC !!!) pour être encore porté fidèlement aujourd’hui par des millions d’indiennes. Il semblerait que le port du jupon et du corsage remonte à la période de la colonisation britannique. Si le sari n’est fait que d’une pièce unique, c’est parce que selon l’hindouisme, tout vêtement cousu, percé par une aiguille est considéré comme impur. C’est seulement avec les invasions musulmanes que furent introduits et répandus les vêtements cousus.

Classique, chic et sexy à la fois, un sari mesure toujours 5,50 mètres de longueur sur 1,10 mètre de largeur. La technique de drapé varie selon la communauté ou la caste. Il n’y a pas de tailles, le tout est de réussir à sculpter le corps et mettre en avant ses courbes féminines. Mais comment le porter ? Voici les étapes :

Mettez un petit haut à manches courtes plus ou moins moulant et qui découvre le ventre. Un jupon fermé par un lien bien serré (qui sera invisible une fois le sari mis en place) est primordial pour le maintenir autour de la taille.
Prenez l’une des largeurs du sari et placez-la sur la longueur d’un côté d’une jambe, à partir de la taille. Si le sari comporte une bordure, veillez à la placer en bas. Commencez à introduire le bord de la longueur du sari à l’intérieur du jupon et faites un tour entier afin de revenir au point de départ.
Maintenez le sari sur le côté, puis formez 5 à 7 plis avec la suite de la longueur en pliant et repliant le tissu sur lui-même, tous les 10 centimètres environ. Introduisez la base de ces plis (en les maintenant) à l’intérieur du jupon.
Refaites un tour avec le tissu jusqu’à votre point de départ, plissez le reste du tissu sur sa longueur et remontez-le pour venir le placer sur l’épaule opposée. Travaillez bien le drapé au niveau de la poitrine, puis fixez le sari sur l’épaule à l’aide d’une épingle placée sur le haut de la manche du corsage.

Blouse du sari, qui est cousue sur mesure avec un morceau de tissu qui est vendu attaché au bout des 5,5 m de tissu.

Partie appelée le Palu, la plus travaillée et la plus visible car plissée sur le haut de l'épaule.

 

 

 

 

 

 

A Beyrouth et au detour d'un rock endiablé .... Eh oui il fallait être en robe longue... C'est bien une robe longue, non ?